Blog

La beauté est tout aussi complexe que la peau

Gold-collagen

Je suis Martin Godfrey, médecin de plus de 25 ans d’expérience dans l’industrie de la santé. J’ai acquis énormément d’expérience dans le domaine de la science nutricosmétique et de la recherche pharmaceutique. Il y a 3 ans, j’ai rejoint Minerva Research Labs après de nombreuses années de travail dans la médecine ainsi que dans le secteur de la nourriture et celui de l’esthétique. J’interviens régulièrement dans les médias print et audiovisuels au sujet de l’esthétique et des soins anti-âge, mes contributions les plus récentes sont une série d’éditoriaux dans le « Aesthetics Journal ».

En octobre, je vais vous faire part de mes connaissances de quelques sujets clés de la santé de la peau, des cheveux et des ongles. Je tenterai également d’expliquer les différences principales entre les crèmes à application topique et les produits à boire Gold Collagen©, ainsi que l’importance du collagène et comment aider votre peau depuis l’intérieur. Restez à l’écoute et suivez Gold Collagen© sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram pour apprendre plus sur votre peau.

Voici mon premier post sur mon blog pour le mois d’octobre, j’espère que vous prendrez plaisir à le lire.

La peau nous fascine. Au mieux, elle est aussi douce qu’une plume, aussi lisse que la soie et elle brille comme un bijou poli ; nous pouvons passer toute une après-midi oisive à la contempler et à la couvrir de crèmes et de poudres. Mais un mauvais jour, cette même surface peut être grasse, couperosée et atrocement inégale. Elle peut même nous rendre contrarié(e)s et nous faire manquer de confiance. Elle peut même nous empêcher de sortir. Sur plusieurs niveaux, elle représente une fenêtre sur notre soi-même d’un jour à l’autre.

Mais la peau n’existe pas uniquement pour les apparences. Aussi belle (ou bien aussi laide) que l’on puisse la juger, la fonction de la peau, sa raison d’être principale, est bien plus complexe qu’une belle toile.

Elle est notre plus grand organe. En moyenne la peau adulte pèse 3,5 kilos et a une superficie de 2 mètres carrés (et beaucoup plus si vous êtes un peu plus corpulent(e)). Elle est parsemée de poils soyeux et sinueux et perforée par des glandes sudoripares profondes. Elle nous maintien chaud pendant l’hiver et frais pendant l’été ; par la chair de poule ou par une vasodilatation écarlate elle démontre notre peur ou bien notre embarras. Le pire de tout, c’est qu’elle nous divise socialement grâce tout bêtement à sa couleur.

Enfin, la peau a beaucoup de comptes à rendre.

Bizarrement, la peau que nous regardons du jour au jour est en fait juste une couche de cellules mortes. La couche extérieure de l’épiderme, le « stratum corneum » est aussi inerte que la surface de votre table de cuisine. Ce qui est vraiment intéressant est caché dans le derme épais et vivant qui existe en dessous de l’épiderme et qui est fourni de nombreux vaisseaux sanguins et nerfs. C’est un derme en bonne santé que vous avez vraiment besoin d’essayer de développer.
Le vrai rôle de l’épiderme est seulement d’exclure toute toxine dangereuse mais aussi les microbes et les rayons dont l’environnement externe nous bombarde. A la base, c’est une ligne de cellules imperméable qui empêche tout – et je veux dire tout – de la pénétrer.

De l’autre côté, le derme, étant rempli de collagène et élastine pour maintenir une apparence de jeunesse ; des cellules sanguines rouges et blanches pour nous nourrir et fournir les anticorps qui tuent les bactéries ; du gras pour nous maintenir chaud et une pléthore de nerfs et d’hormones, est la couche vivante qui nous maintient vraiment en vie.

Il est vrai que la beauté peut être aussi peu profonde que la peau mais les racines de la santé sont beaucoup plus profondes.

Dr. Martin Godfrey

Dr. Martin Godfrey Dr. Martin Godfrey